Cath Cousseau

Cath Cousseau puise son inspiration de la nature. Cette artiste vendéenne est littéralement tombée sous le charme des calebasses, de grands fruits secs fait d’une matière non altérable et cultivés depuis l'antiquité. Ce fruit non comestible est utilisé pour faire des récipients et des instruments de musique, voire, et c’est le cas de Cath Rousseau, des œuvres d’art. Elle en cultive diverses variétés de plants, originaires d’Amérique, de Chine, du Japon et d’Europe Centrale et travaille cette matière, fruit de son expression créative. 

Peintre plasticienne sur végétal depuis 19 ans, elle interprète la femme : le mouvement est suggérée , la beauté plastique revisitée. Particulièrement inspirée par les rondeurs, Cath Cousseau entretient un rapport sensoriel avec la matière en conjuguant les formes, les volumes et  la couleur. 

beaute-ronde-anis.jpg


Son travail de création se divise en plusieurs étapes, dont la première est le dessin. Vient ensuite le temps de la découpe des calebasses à l'aide d'une scie, le ponçage des pièces et l'assemblage de l'oeuvre.  Elle peint ensuite ses créations, les teintant de touches de lumière métallique et de coulées de pigments, mais aussi d’une chaleureuse dose d’humour et d’insolite.  

lukoum-aux-griottes-cath-cousseau.jpg

Cath Cousseau a été l'une des six sculpteurs présents lors de l'édition 2011 du salon Art'dréanais. Vous pouvez la retrouver dans son atelier situé en Vendée, au 459 rue de la Bourie - La Guittière  à  Talmont Saint Hilaire, ou sur son site www.cathcousseau.fr 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site