Bernard Daviez

Bernard Daviez découvre la peinture grâce à son parrain, qui lui offre une boite de peinture en 1958. Quatre ans plus, il expose pour la première fois à Angers (49). S’ensuit une période creuse, mais la flamme est ravivée au début des années 80 par des rencontres artistiques, notamment celle de Michel Chapuis, peintre et critique d’art, compagnon de peinture de Bengt Lindström, qui vient donner au travail de Bernard Daviez un tournant définitif vers plus de couleur, et de liberté.

En 2004, Bernard Daviez se consacre enfin à la peinture (qu’il effectuait jusqu’alors en parallèle de sa vie professionnelle) et s’inspire de la Bretagne, de ses pardons, de voyages en Afrique et en Italie pour exploiter au mieux les lumières, les contrastes, les couleurs et les harmonies.

L’andréanais qu’il est laisse de plus en plus de place à l’abstraction, et à la liberté, dont l’entretenait Chapuis.  Par le geste originel - la première empreinte colorée sur la toile- il libère la couleur qui envahit peu à peu l’espace pictural au cours d’un processus de création intuitif.  L’œuvre en gestation s’ouvre à la vie, puis s’épanouit progressivement pendant le voyage esthétique qu’il entreprend avec ses toiles: construction et déconstruction des lignes de force, chatoiement, éclat et transparence des couleurs, opposition et complémentarité.  Pinceaux, couteaux, chiffons... font naître épaisseurs, rayures, griffures, coulures, jeux de transparence : autant de reliefs et d’effets captant la lumière. Chaque œuvre est pour lui une invitation au voyage, au rêve. « La lecture que chacun en fera sera unique. L’essentiel est bien de générer chez celui qui la regarde une émotion esthétique ».

orange-traversant-120x120-hst.jpg

Son expérience du salon Art’dréanais, Bernard Daviez nous la raconte comme suit : « En 2012 j’ai eu le bonheur d’exposer au salon d’Art’Dréanais . Au delà de l’excellence de l’organisation, de la salle d’exposition parfaitement équipée, de l’ambiance très particulière de ce salon, l’un de mes meilleurs souvenirs reste l’après midi passée dans une classe de l’école Jules Ferry. Le thème que j’avais choisi était « Figuration/Abstraction ». Depuis les peintures de Lascaux nous avons suivi (rapidement) l’évolution picturale au cours des siècles jusqu’au premier tableau abstrait de Kandisky ; pour ensuite comprendre ce qu’est l’abstraction comparée au figuratif. Les enfants ont ensuite chacun réalisé un carré de 30x30 abstrait. La liberté de l’abstrait n’a pas toujours été facile à atteindre … mais quelle joie quand les enfants y sont parvenus ! Les carrés ont ensuite constitué une merveilleuse mosaïque … Merci pour ce bel après midi de bonheur ! »

Vous pourrez retrouver Bernard Daviez dans des expositions  personnelles en juin dans l’Abbaye de Saint Michel en Thiérache (02), pendant le festival international de Musique Ancienne et Baroque, et en septembre dans la Salle Gothique de la ville de Saint Emilion (33). Il sera également présent en 2014 (mars/avril) dans l’ Abbaye de Vaucelles près de Cambrai (59). Il participera également à des expositions de groupe au salon de printemps et d’automne de la Baule (44).

le-jardin-de-l-elephant-bleu-hst-100x100.jpg

Les toiles s'intitulent respectivement "Orange traversant" et "Le jardin de l'éléphant bleu".

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×